Thé du Japon - Thés verts et spécialités - Bonthés

Thé du Japon

L’île aux thés verts

La légende raconte que le prince indien Bodhidharma, qui vécut au VIe siècle, partit prêcher la doctrine bouddhiste et fit le vœu de ne pas dormir pendant les 9 ans de son voyage. Il fut pris par une petite somnolence au bout de 3 ans. Bien inspiré, il mâchonna... Lire la suite

L’île aux thés verts

La légende raconte que le prince indien Bodhidharma, qui vécut au VIe siècle, partit prêcher la doctrine bouddhiste et fit le vœu de ne pas dormir pendant les 9 ans de son voyage. Il fut pris par une petite somnolence au bout de 3 ans. Bien inspiré, il mâchonna les feuilles d'une plante qui lui était alors inconnue et qui se trouvait être un théier. Il put continuer éveillé pendant 6 ans. Sa mission s'achevait mais au lieu de s'accorder une bonne nuit de sommeil, il décida de poursuivre son apostolat au Japon, et toujours sans fermer l'oeil. Malheureusement, malgré sa résolution, il s'endormit. A son réveil, furieux, il se coupa cils et paupières. Là où ils tombèrent, deux arbres poussèrent. Il infusa quelques feuilles et termina sa mission sans dormir. 

 

Au japon les thés sont cultivés principalement sur les îles de Honshu et de Kyushu. Ils sont caractérisés par leur saveur iodée, leur richesse en zinc, en fluor, en magnésium, en vitamines C et E et par leurs vertus antioxydantes

 

On trouve plusieurs type de thé. D'abord le Bancha qui est le plus commun. C'est un thé avec de grandes feuilles épaisses. Il sert de base pour le Hojicha, un thé grillé faible en théine. Le plus populaire est le Sencha. Son infusion est très iodée et très fraîche. Le plus fin est le Gyokuro, un thé "ombré" ; il est couvert de nattes de bambou 3 semaines avant la récolte. C'est le thé qui sert de base au matcha, le thé en poudre de la cérémonie du Chanoyu. Enfin on trouve des spécialités comme le Genmaïcha, au grains de riz soufflés ou le Sobacha, une infusion de graines de sarrasin. 

Fermer

Il y a 21 produits.

Affichage 1-20 de 21 article(s)