Thé de Chine

"Une vie ne suffit pas pour connaître tous les thés chinois"

La Chine est le pays qui a inventé le thé. La légende attribue à l'empereur Shennong sa découverte : endormi sous un théier, un bol d'eau bouillie à proximité de lui, des feuilles sont tombées dans le bol, elles ont... Lire la suite

"Une vie ne suffit pas pour connaître tous les thés chinois"

La Chine est le pays qui a inventé le thé. La légende attribue à l'empereur Shennong sa découverte : endormi sous un théier, un bol d'eau bouillie à proximité de lui, des feuilles sont tombées dans le bol, elles ont infusé. Il s'en est fallu de peu que nous passions à côté de cette boisson mythique, un malheureux coup de vent qui aurait emmené les feuilles un peu plus loin ce jour-là, et nous serions encore à boire de l'eau chaude aujourd'hui. 

 

Chaque province en Chine produit des thés distincts et qui donnent leurs appellation à ce qu'on désigne comme "thés d'origines". Parmi les plus connues : 

 

- le Sichuan : c'est la première province, celle dans laquelle fut probablement planté le premier théier et qui produit parmi les meilleurs crus. On y trouve des thés verts et noirs, des Oolongs, et le plus particulier : le thé jaune

- le Yunnan : on y trouve les plus vieux théiers du monde, agés de 1700 ans et hauts de plus de 30 mètres. Le climat du Yunnan et le savoir-faire séculaire permet à cette région de produire des thés noirs réputés pour associer puissance et rondeur, et qui sont parmi les plus consommés au monde. C'est dans cette région également que sont produit les Pu Erh (ou Pu'er) qui sont des thés post-fermentés. 

- le Fujian : c'est la région la plus prolifique. Elle a bâti sa réputation sur les Oolong comme le Tie Kuan Yin (thé bleu) dont elle est la terre d'origine et sur les thés blancs tel que le Pai Mu Tan ou le grand cru Yin Zhen "Aiguilles d'argent". On y trouve également le thé noir Panyong, un thé noir d'exception, rond et parfumé. C'est également dans le Fujian qu'on trouve les Lapsang Souchong. Et surtout, la grande tradition de cette région c'est le thé au jasmin : on y trouve des grands crus qui atteignent une pureté d'arômes formidable. 

- l'Anhui : le climat y est exceptionnel, tempéré, précipitations régulières. Les versants brumeux des montagnes de Huang Shan ont un sol peu acide, riche en humus et en fer. L'altitude et la qualité de l'air contribuent à une grande production de thés bio. On trouve là bas le Keemun un thé léger, très doux. 

- le Zhejiang : c'est de là que vient le thé légendaire Lung Ching (Puit du Dragon). 

Fermer